Poser les valises par RéMila

Je suis RéMila. Je suis auteure, compositrice et interprète. Je fais de la chanson urbaine, j’y mélange beaucoup d’influences comme le slam, le chant et le rap. Je sors aujourd’hui le clip du titre « Poser les valises ». J’ai commencé la danse il y a un peu moins de deux ans avec Fred Nelson et Morgane au Studio Influence (95).

Avec eux j’ai découvert la Kizomba, avec cette influence tango qui m’a tout de suite parlé. Après avoir travaillé avec eux, et je les remercie encore pour leurs enseignements, et après avoir passé plusieurs caps de confiance en allant en soirée et en pratiquant (merci Fred et tous les danseurs/danseuses qui m’ont accompagnée), j’ai découvert le Tarraxo, qui a été pour moi une révélation, un coup de foudre, une évidence. C’était ça « ma » danse.

J’ai fait des recherches et j’ai vu une vidéo de Gwany et Liliana tournée lors d’une master class en Martinique. Je suis tombée de ma chaise, littéralement. Je me suis tout de suite inscrite à la Tarraxo school Paris avec eux. Et j’ai découvert un univers mais aussi une philosophie. De la bienveillance et de l’exigence.

Le Tarraxo, quand on ne connait pas, on peut le recevoir de différentes manières. J’y a vu l’expression sauvage et à la fois normée d’une danse en perpétuelle évolution et d’une énergie incroyable. Je suis fan de Kompa, de Zouk, de Kizomba mais le Tarraxo réunis à lui seul tout ce que j’aime de la danse.

Et être formée par les meilleurs, ça n’a pas de prix.

L’idée m’est apparue comme une évidence dès que j’ai pensé au clip de « Poser les valises ». Le Tarraxo dit « softness » s’est collé sur mes mots à merveille dès lors que je me suis mise à imaginer les images, l’énergie, la douceur que je voulais dans ce clip.

Cette chanson parle d’une trêve, elle dit qu’il faut garder le meilleur, sans s’alourdir de regrets, de colère. Elle dit « je t’ai aimé et c’est ce que je retiens ».

Gwany et Liliana m’inspire cette trêve, cette harmonie dans leurs mouvements ainsi qu’un profond respect mutuel. J’avais dans l’idée de créer une « passerelle » entre mes mots et leurs mouvements mais j’ai mis du temps à leur proposer mon projet.

Prendre des cours avec des gens aussi talentueux, les sachant plutôt « busy ». J’ai fini par me lancer, animée par une profonde conviction et ils ont tout de suite accepté parce que le morceau les a touchés. On a donc tourné ensemble et la magie a opéré.

De cette collaboration est née un moment unique, d’une beauté à la fois « humble » et quand je les ai vu commencer à danser le jour du tournage … ça a dépassé toutes mes espérances. J’espère que cette combinaison inédite vous plaira à vous, danseurs du monde entier.

J’ai un amour profond pour cette communauté et pour toutes ces danses qui font aujourd’hui partie de ma vie au même titre que mon art. Au plaisir de vous croiser en soirée, au détour d’un festival ou dans une salle de concert … !

Petite anecdote. J’avais commencé les cours de Tarraxo depuis 2 mois et Gwany et Liliana ont organisé la première Tarraxo Party. J’ai pris mon billet mas avec toute ma timidité .. J’ai suivi le cours avant la soirée puis Dj Valet a commencé à mixer. J’étais pétrifiée, j’avais peur qu’on ne m’invite pas à danser, et même qu’on m’invite à danser !.. Ahah ! Je tourne en rond, je commence à me dire que je ne suis pas prête, que les autres danseurs déchiraient, que moi pas, je me dégonfle, je prends mes affaires et je pousse la porte. Gwany discutait avec un danseur à l’entrée.

Je tente de partir discrètement mais je me fais attraper. Il me demande ou je vais … je lui dis que je ne suis pas prête .. que je rentre. Il me répond : « non reste, c’est important les soirées pour progresser, impossible ! », j’insiste, je lui dis que je ne me sens pas à la hauteur. Il me dit « sérieux ?? », je réponds que oui, que je viendrai à la prochaine etc..

« ah oui ? tu n’es pas prête ? Pas à la hauteur ? Et ben moi non plus je suis pas prêt pour ton clip, je ne viendrai pas ! »

J’ai dit hey mais ! C’est du chantage ? Il ne répond pas .. Je me dis il bluff ou quoi ? En colère, je fais demi-tour et je fonce dans la salle, j’ai reposé mes affaires et je me disais .. tu vas voir je vais rester assise toute la soirée et je vais souffrir avoir honte et tu verras bien que je suis pas prête !

Là, on m’invite à danser, je me lance et … Et bien je n’ai pas arrêté de la soirée… et depuis je n’ai plus peur. Comme quoi … Coup de pression validé Gwany !

 

Le meilleur de Danse-mag avant tout le monde ?

Inscrivez-vous à notre newsletter!