Mylah Pless « j’aime bien vivre au jour le jour »

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Bonjour, je suis Mylah Pless, de mon nom d’artiste. Je suis professeur de Kizomba/Urban Kiz et vidéaste de danse en général mais plus particulièrement en Kizomba et Urban Kiz.

Je consacre quasiment tout mon temps à la danse.

Que représente la danse pour toi ?
La danse représente une grande partie de ma vie. J’ai commencé en 2011/2012, non pas par la Kizomba mais par la Salsa. C’est rapidement devenue une passion et un échappatoire pour moi. Depuis, la danse m’a permis de m’épanouir en me donnant plus confiance en moi. Je consacre quasiment tout mon temps à la danse.

A quel moment t’es-tu intéressé à la culture de ta danse dans son ensemble et quel impact a-t-elle eu sur toi ?
Cela fait maintenant 7 ans que je suis réellement entrée dans ce monde là. Il n’y a pas un moment particulier, mais tout au long de mon parcours et jusqu’à aujourd’hui en tout cas, j’ai eu la chance de pouvoir parler de la culture de la danse avec des amis, des professeurs et des rencontres mais même prendre quelques cours à ce sujet. Je sais qu’aujourd’hui beaucoup d’opinions diverges à ce sujet mais de m’y intéresser et d’en parler en faisant preuve d’ouverture, m’a permis faire évoluer ma danse et j’ai mieux compris les choses.

Comment s’est créé ton partenariat avec Willy Ledoux ? Depuis quand êtes-vous partenaire ?

On s’est croisé la première fois au Contratempo en 2017, mais, en fait on s’est à peine parler. En Septembre 2018, on s’est revu au même endroit et dès la première soirée, on a fait une session de deux heures ensemble. Vraiment un super bon feeling, toute la session s’est super bien passée.

Il m’a alors proposé de faire le Show Your Style pendant le week-end du festival, mais comme je m’étais déjà engagée avec quelqu’un, j’ai alors dû refusé. Dès la fin du Show Your Style, il est venu me parler en m’expliquant qu’il cherchait une partenaire et qu’il serait intéressé que je travaille avec lui. Je n’ai pas accepté de suite car je voulais d’abord découvrir sa manière de travailler et d’en voir plus avant de prendre une décision.

On a donc fait deux cours ensemble, pour tester et voir si le feeling passait aussi pour les cours. A la fin du premier cours, il est venu me voir en me disant « Alors c’est bon ? » (rires), je lui ai expliqué que je voulais encore attendre et de voir avec un deuxième essai pour ne pas se précipiter. A la fin du deuxième cours, il est revenu avec la même question, comme tout s’était très bien passé, j’ai donc accepté d’être sa partenaire. C’est comme ça qu’en Octobre 2018 ce partenariat a commencé.

On t’a vu en tant que danseuse, sur des vidéos avec Laurent Y., mais aussi en tant que vidéaste, photographe, … Qu’est ce qui te procure le plus de plaisir dans le milieu de la danse ?
Ce qui me plait le plus c’est vraiment cette notion de partage que l’on a quand on rencontre des personnes mais surtout c’est de pouvoir m’exprimer. Je suis de nature assez discrète, je ne parle que très peu de ma vie. La danse me permet de faire ressortir ce que je ressens, comme beaucoup de monde je pense. Et c’est ce que j’aime, regarder les émotions que font passer les danseurs/danseuses dans leur expression de la danse. Enfin, ce que j’apprécie c’est de toujours pouvoir évoluer, tu n’as jamais fini d’apprendre et de relever des défis 🙂

En parlant de tes vidéos, peux tu nous raconter ton parcours ?
Si aujourd’hui je suis vidéaste, c’est grâce à Laurent Yishu. En 2016, il est venu me voir car il cherchait à monter une petite équipe pour ses projets. Il lui manquait quelqu’un à la vidéo. Il ne voulait pas que j’accepte uniquement pour ses projets à lui mais il voulait que je fasse ce choix pour que ça me serve aussi bien dans ma vie professionnelle que personnelle. Je rentrais tout juste d’un long voyage en Amérique du Sud où je suis partie en « Back-pack ». Là-bas, j’ai eu l’occasion de tester beaucoup de choses, et j’avais pensé à faire une chaîne YouTube où je teste des choses qui sortent un peu de l’ordinaire. Donc sa proposition tombait à pic car cela correspondait également à mes propres projets. Il a donc commencé à me former à la vidéo et au montage. Je me suis beaucoup entrainée pour faire les vidéos des Olympiades et aussi pour expérience, Self Danse et les Show Your Style. J’ai aussi fait beaucoup de vidéos pour des amis, ce qui m’a aussi permis d’évoluer. Et donc aujourd’hui, je suis vidéaste pour plusieurs personnes et j’en suis très contente. Comme je l’ai dit à la question précédente, je fais très attention aux émotions que dégagent les gens et c’est ce que j’essaye de faire ressortir dans mes vidéos justement.

Quelles sont tes autres passions ?
La danse, toujours la danse ! En fait, je ne fais pas que des danses sociales, je fais aussi de la pôle dance. J’en avais fait en 2015/2016 pendant environ 1 an et demi. J’avais arrêté à ce moment là pour partir en Amérique du Sud. J’en ai ensuite refait un peu mais j’ai une nouvelle fois dû arrêté. Et là, j’ai repris depuis le début de l’année. C’est ma plus grosse autre passion actuellement. C’est une danse que j’affectionne tout particulièrement, parce qu’on repousse toujours ses limites un peu plus loin. C’est aussi une danse très sportive. Un vrai défi !

Que manges-tu pour garder la forme toute la journée ?
Je pense que je ne suis pas la meilleure personne à suivre de ce côté là, enfin surtout avant le confinement car j’avais tendance à manger un peu n’importe comment dans la journée. Que ce soit des choses grâce ou autre, je ne faisais vraiment pas attention à ça.

Depuis le début du confinement, je me suis vraiment mise au sport et j’ai décidé de faire attention à mon alimentation. J’évite au maximum les protéines animales et j’ai mis fin à mes grignotages, du moins j’ai pas arrêté mais je les ai plutôt remplacé par des choses saines. Et maintenant, je le ressens clairement que j’ai plus d’énergie tout au long de la journée.

Que peut-on te souhaiter dans un avenir proche (d’ici cinq ans) ? Quels conseils donnerais-tu à un quelqu’un qui souhaite évoluer dans le milieu de la danse ?
5 ans, c’est pas si proche que ça ! 😀 Je ne suis pas quelqu’un qui aime se projeter, j’aime bien vivre au jour le jour. Donc si vous avez quelque chose à me souhaiter, c’est surtout la santé et être auprès de mes proches avant tout. Après j’ai pas grand chose à dire de ce côté là que ce soit professionnellement ou personnellement, je préfère laisser la vie se faire.

Concernant les conseils que je donnerais à quelqu’un qui souhaite évoluer dans le milieu de la danse, je dirais que la première chose c’est de ne pas se comparer aux autres, d’avoir confiance en soi et surtout de travailler et de persévérer : ce sont les deux mots clés pour une bonne évolution. Sinon OSER, l’art n’a pas de limite, donc lancez-vous !

Vidéo Mylah & Willy Ledoux by Mylah Pless Prod

Pour plus d’informations sur moi :
Facebook : mymy mrt
Page « vidéo » : mylah pless prod
Page « danse » : mylah pless & ledoux dianza
Insta : mylahpless mylah.ledoux
Tiktok : mylah pless

Le meilleur de Danse-mag avant tout le monde ?

Inscrivez-vous à notre newsletter!