Josué & Céline Team BKC « Forme toi! Ne pense jamais savoir… »

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Josué et Céline, le Martiniquais et la Suissesse, la fougue et la douceur 😉 Nous sommes professeurs internationaux de kizomba, urbankiz, tarrax@, zouk, konpa depuis 4ans. Par passion, par amour de la folie et du partage, nous avons repris et développé l’association ainsi que le collectif d’artistes Bordeaux Kizomba Crew (BKC) sur Bordeaux et ses alentours.

En quelques mots, quel a été ton parcours jusqu’à aujourd’hui ?
Josué: Comme tout bon Antillais qui se respecte, je suis issu du zouk-konpa et du dancehall. Après de longues années de handball, je me suis ouvert à la salsa puis à la bachata et enfin, avec réticence, à la kizomba trop semblable au zouk à mon goût… Mais pas pour longtemps ;D J’ai rapidement trouvé mes marques et me suis épanoui avec l’avènement de l’urban kiz grâce à Pepa et Kike, et de la tarrax@ grâce à Joy, Gwany etg Kizzy. Taxidancer à l’internationnal, manager de TGQD, puis professeur et président d’association. Tout un programme

Céline: Petite fille je faisais du classique et du jazz-contemporain. J’ai commencé les danses de couple avec le rock acrobatique à 10 ans mais ai été rapidement stoppée net car je ne cessait de grandir et ne trouvais plus de partenaire pour la compétition (eh oui vivez ma vie de Grande ;)) frustrée je me suis tournée vers le yoga (que j’enseigne également aujourd’hui) et je n’ai repris la danse solo que des années plus tard. Mes premiers amours, jazz-contempo un peu de house mais surtout de la danse contact. Puis je me suis ouverte aux danses afro-latines avec le dancehall, la salsa qui ne me convaincra pas et … la kizomba! La Suisse étant à ses débuts, je suis rapidement partie en festivals pour continuer à me former et c’est au détour de l’un d’eux que j’ai rencontré Josué… la suite de l’histoire veut que je vienne habiter à Bordeaux et que j’enseigne aujourd’hui avec lui 😉

A quel moment t’es-tu intéressé à la culture de ta danse dans son ensemble et quel impact a t’elle eu sur toi ?
Tardivement avec le recul… en tant que danseurs, nous étions juste là pour profiter et progresser techniquement sans trop remettre en question le jargon utilisé: grosse erreur. En devenant professeur on s’est soucié d’un pan important de cette danse: la culture, et l’histoire de la danse et de la musique, afin de transmettre tout cela avec le plus de précision possible à nos élèves. Ça nous à valu de longues heures de recherches, de discussions et un gros retours au racines, zouk, afrozouk, semba.

L’impact à surtout pris la forme d’une plus grande diversité dans notre danse et une oreille attentive et connaisseuse en soirée. MDR

Comment en es-tu venu à enseigner, et qu’est ce qui te plait lorsque tu organises des sessions de formation ?
Comme beaucoup (heureusement et malheureusement ahah), parce qu’on nous l’a demandé au début 😀 de petits stages en bar à Pau puis en remplacement sur Bordeaux. On y a pris goût! On a pris le temps de se former, de planifier de s’entraîner et on s’est lancé. Sur Bordeaux et petit à petit à l’international.
Ce qui nous passionne dans l’enseignement c’est le partage, cet échange de joie, de folie, de contact humain, de créativité. On a toujours envie de sortir le meilleur de chaque élève, on en devient exigeant parfois 😀

Si tu n’étais pas danseur que ferais-tu ?
Josué: J’aurais continué le handball et surtout le coaching au niveau national. Même sans danse je reste un passionné 😀

Céline: J’enseignerais le yoga et peut-être la danse contact. Mais je danserais pour moi c’est sur!

Josué & Celine 😉 Depuis quand êtes-vous en partenariat?
Nous dansons ensemble depuis 5 ans. Nous avons grandi en parallèle, et bien que nos univers et goûts solos soient bien distincts, nous nous sommes tellement usés en progressant ensemble que nous nous connaissons par cœur. Nous avons réussi à fusionner nos styles et envies, non seulement dans la danse mais surtout dans notre pédagogie et enseignement. C’est aujourd’hui devenu notre force, malgré et/ou grâce à nos deux caractères bien trempés ;D

Que peut-on te souhaiter dans un avenir proche (d’ici cinq ans) ? Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite évoluer dans la danse ?
Avoir une association prospère et un collectif reconnu à l’international. Pourquoi pas avoir notre propre école de danse!

Forme toi! Ne pense jamais savoir, apprends de tout le monde et de tous les styles sans juger. Partage, danse avec tous, sois humble et bienveillant, le milieu en a besoin, et forge toi ta propre opinion.

Pour plus d’informations sur nous :
FB: JosueCelineBordeauxKizombaCrew
IG: Josué&Celine_BKC
Site Internet: www.bordeauxkizombacrew.com

Le meilleur de Danse-mag avant tout le monde ?

Inscrivez-vous à notre newsletter!